Sac de Mary Poppins

On se déconnecte ou pas ?

technology-3164715_960_720.jpg

Je souhaitais vous faire partager mon point de vue sur la déconnection partielle. Tout est parti d’un film de Luca Guadagnino « Call me by your name » qui m’a beaucoup plu : l’ambiance, les acteurs sont très bien choisis pour incarner ce film adapté d’un livre, un vrai bijou.  J’ai également lu le livre qui est juste parfait où l’on comprend mieux certains aspects de la personnalité d’Ellio (personnage principal), ses ressentis… D’ailleurs, après cette lecture, j’ai voulu me déconnecter régulièrement. En effet, ce qui m’a particulièrement marqué est qu’aujourd’hui, nous sommes en permanence connectés (téléphone, ordinateur, tablette…).

Internet a ses avantages bien évidemment mais malheureusement on est souvent « seuls ensemble ». On se connecte en permanence, certains dorment avec leur téléphone, ce qui a forcément un impact. On fait tout sur Internet et même se rencontrer alors qu’auparavant on se rencontrait « in real life ». On faisait « l’effort » d’aller à la rencontre de l’autre.

Aborder ou ne pas aborder dans la rue ?

J’entends, pas plus tard que ce matin, une femme qui disait que les hommes devraient arrêter d’aborder les femmes dans la rue. OK lorsque l’on tombe sur un gars qui nous dit « T’es mignonne, t’as pas un O6 ? » ou autres phrases un peu plus brutales, je trouve ça carrément lourd. Malheureusement, il y a des « cons » partout et sur Internet aussi. Lorsque l’on va sur des applications de rencontre, on peut également tomber sur des personnes malveillantes. Il y a aussi des hommes bien qui nous accostent dans la rue. Attention, je ne parle pas de harcèlement de rue mais bien d’aborder. Je crains qu’en interdisant aux hommes d’aborder dans la rue (comme cette femme le souhaite), on entre dans une ère où l’on ne peut plus faire de belles rencontres réelles et spontanées.

Rêvasser, imaginer, réfléchir ou ne pas réfléchir

J’ai l’impression qu’Internet a supprimé aussi les moments d’ennui qui nous permettent de rêvasser, imaginer, réfléchir ou ne pas réfléchir. Lorsque j’étais enfant (Internet peu développé), je passais un temps infini à découvrir de nouvelles choses, à imaginer, à créer. J’étais assez solitaire (ce n’est pas un défaut, j’ai mis du temps à m’en rendre compte), cela m’a permis de développer mon imagination, à voir les choses autrement aussi. Aujourd’hui, les enfants et adolescents passent un certain temps sur Internet (vidéos youtube, jeux, réseaux sociaux). On voit même des cas de harcèlement au collège sur les réseaux sociaux. C’est bien dommage… qu’on ait de moins en moins ces moments de « vide » nécessaires. On entend certains CEO de réseaux sociaux nous dire « notre but est que nos utilisateurs passent le plus de temps chez nous ». Pour cela, ils développent des techniques de marketing, en utilisant toutes nos données pour mieux nous attirer. Faites des recherches Google sur un domaine en particulier et vous retrouverez dans votre fil d’actualité des publicités sur ce domaine. Il parait que l’on peut même prévenir certaines situations avec nos données (flippant, non ? ). En parallèle, ces CEO vont déclarer publiquement qu’ils interdisent à leurs enfants de trainer sur ces réseaux sociaux ».

Se déconnecter pour mieux se connecter à soi-même

Certaines personnes vont même poser leurs téléphones sur la table lorsque l’on déjeune ou dîne entre amis, pour ne pas rater quelque chose (message, appel…). On peut dire que le téléphone devient un « doudou », un repère.

Une médaille a toujours un revers

Je pense aussi que les réseaux sociaux ont des avantages, on peut rencontrer et rester en contact avec de la famille et des amis du bout du monde. On peut rechercher absolument tout, améliorer et développer nos connaissances tout en les partageant, créer des évènements et se faire connaitre, se battre contre un régime politique qui ne nous convient pas. Les réseaux sociaux ont eu un énorme impact lors du « Printemps arabe » (2010) par exemple. Mais comme on dit « une médaille a toujours un revers ».

Et si on se déconnectait plus souvent pour mieux se connecter à soi et aux autres ?

Publicités

7 réflexions au sujet de “On se déconnecte ou pas ?”

  1. N’étant pas connectée, dans la rue je suis de celle qui marche les yeux en l’air à la recherche d’une histoire cachée qui ne demande qu’à être découverte. Jusqu’à m’y perdre et retrouver le chemin pour mieux me perdre à nouveau .. merci

    Aimé par 1 personne

  2. Je te rejoins…mais j’avoue que c est assez dur d’arriver à se déconnecter. Je pense qu’il y a des raisons profondes qui viennent nous rendre accroc à la connexion. Au final ça répond à beaucoup de besoins en même temps, tous réunis dans un écran de smartphone. Reconnaissance, appartenance à un groupe, réduction de la peur de l’ exposition directe, face to face etc…

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je me déconnecte partiellement assez souvent… et ça me fait du bien. On en ressent le besoin par moment et à d’autres, c’est plus difficile. Je vais citer mes cours de communication pour te dire que tu as tout à fait raison : les besoins d’appartenance sont au troisième niveau de la pyramide de Maslow et les réseaux sociaux par exemple répondent à cela en partie. Ce que je crains, c’est que l’on passe plus de temps sur nos écrans que dans la vraie vie… et je crois qu’il faut un équilibre, une balance entre les deux. J’aime bien regarder les réseaux sociaux de temps en temps aussi. 🙂 Je suis aussi d’accord avec toi sur le fait que l’on peut se sentir plus à l’aise par écrit pour s’exprimer par exemple. J’utilise ce blog pour m’exprimer, structurer mes pensées et cela m’aide… du moment que l’on ne se ferme pas (trop) dans la vraie vie. Il est agréable d’avoir des moments de calme, des moments où l’on rêvasse… l’imaginaire mais aussi ses ressentis peuvent reprendre sa place. J’espère que cela t’aidera. « Find the balance » 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire / Share your opinion

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s