Art & culture

Ma parenthèse inattendue : Nat King Cole / My unexpected parenthesis

Tout d’abord, je vous souhaite un joyeux noël à tous et à toutes. En ce jour si particulier d’amour, de joie et de partage,  je souhaitais vous faire (re)découvrir Nat King Cole, un de mes chanteurs préférés de Jazz. Pendant mes années d’enfance, j’écoutais toujours le morceau « The First Noël » à l’approche de cette fête. Les voix de Nat King Cole et Louis Armstrong m’ont toujours donné l’impression de vivre un moment de tendresse à leurs côtés.

Pianiste, chanteur et chef d’orchestre, Nat King Cole reste un vrai mythe, le modèle parfait d’un certain jazz vocal au clair de lune pétri de romantisme. Né à Montgomery et fils de pasteur, il fut élevé à la musique religieuse comme beaucoup. Ce musicien a joué avec les plus grands jazzmen de son temps, dont le vibraphoniste Lionel Hampton. Il obtint son premier succès, dès les années quarante, sous le nom de King Cole Trio, avec une chanson « Sweet Lorraine ». Le public découvrit un homme élégant au timbre doux, et s’éprit de son image. En 1956, la chaine NBC lui confia une émission « The Nat King Cole Show ». C’était la première fois qu’un Noir américain présentait un spectacle à une heure de grande écoute. Il y invita de grands noms du Jazz : Ella Fitzgerald, Peggy Lee, Mel Tormé… Ce show a duré un an et l’a rendu encore plus célèbre dans le monde entier.

Joyeux Noël et à l’année prochaine !


First of all, I would like to wish you a merry Christmas with a lot of love, joy and shares. I want to tell you more about Nat King Cole, one of my favorites singers of Jazz… During my childhood, I listened the song « The First Noël » close to Christmas. The voices of Nat King Cole and Louis Armstrong always seemed to me like a huge moment of tenderness.

Pianist, singer and conductor, Nat King Cole he remains a legend, a perfect model of a certain vocal jazz when the sun sets and the night comes. Born in Montgomery and son of pastor, he grew up with church music. This musician played with many famous jazzmen of his time, like Lionel Hampton. He had his first success with « Sweet Lorraine », in the forty years. The public discovered an elegant man with warm and mellow timber and they felt in love with his personality. In 1956, the channel NBC entrusted a TV show « The Nat King Cole Show ». It was the first time that a black man presented a show in prime time. He invited famous artists of Jazz like Ella Fitzgerald, Peggy Lee, Mel Tormé… This show of one year duration made him even more famous.

Merry Christmas to all of you!

Nat King Cole – The Christmas Song
Louis Armstrong (parce que l’un ne va pas sans l’autre pour moi) – White Christmas
Publicités

5 réflexions au sujet de “Ma parenthèse inattendue : Nat King Cole / My unexpected parenthesis”

Laisser un commentaire / Share your opinion

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s